Skip to main content
Une convention formalise la construction du nouveau siège de l’INAM sur le Campus de Lomé

Une convention formalise la construction du nouveau siège de l’INAM sur le Campus de Lomé

L’Université de Lomé (UL) représentée par son Président, le Professeur Dodzi Komla Kokoroko, a signé une convention avec l’institut National d’Assurance Maladie (INAM) représentée par sa Directrice générale, Madame Myriam Dossou le 03 novembre 2020 à la Salle Gbeassor de l’UL. Il s’agit d’une convention qui a pour objet de mettre à la disposition de l’INAM, en vue de la construction de son siège, un immeuble non bâti appartenant au domaine de l’Université de Lomé.

L’immeuble désigné est une parcelle d’une superficie de cinq mille (5000) m², sise au côté Est de l’entrée Nord du Campus de Lomé.  La convention est signée pour une durée de quatre-vingt-dix-neuf (99) ans et est renouvelable par tacite reconduction. Les engagements pris par les deux parties se déclinent comme suit : en ce qui concerne l’Université de Lomé, elle s’engage à mettre à la disposition de l’INAM, une parcelle de terrain pour la construction de son siège, libérer la parcelle de toute emprise ou occupation humaine, et s’abstenir de faire toute construction ou édification susceptible d’empiéter sur le domaine mis à disposition durant la période de validité de la convention. Pour sa part, l’INAM s’engage à prendre la parcelle de terrain dans l’état où elle se trouve, accepter les servitudes passives, apparentes ou occultes, continues ou discontinues, qui peuvent grever la parcelle mise à sa disposition, s’acquitter de toutes les impositions, contributions, et charges de toute nature, grevant ou pouvant grever la parcelle, exécuter, au profit de l’Université, les travaux de construction de voirie de contournement des citées D, E et F, d’aménagement de la cour de la DRH et d’extension du marché du campus nord.

Pour le Président de l’UL, cet accord répond à une dynamique de développement des infrastructures sur le campus et positionne l’UL comme une véritable entreprise auréolée de la recherche de l’excellence pour son développement. Par ailleurs, l’UL ayant la charge de former des médecins et pharmaciens qui sont les premiers acteurs de l’assurance maladie, elle sera ainsi plus à l’écoute des besoins réels de l’INAM. Madame Dossou, quant à elle, s’est réjouie de l’aboutissement de cette convention tant espérée par ses collaborateurs. Elle a exprimé sa gratitude à l’endroit des autorités universitaires et a souhaité un fructueux partenariat avec l’UL pour relever de nombreux autres défis à venir.